Le Parc National de Kahuzi-Biega présent à la 37ème session du Comité du Patrimoine Mondial

la delegation de l'ICCN à CambodgeIl se tient à Phnom Penh au Cambodge du 17 au 27 juin 2013 la 37ème session du Comité du Patrimoine mondial.Le parc national de Kahuzi-Biega y est présent dans une forte délégation conduite par le Directeur Général de l’ ICCN le Pasteur-Docteur Cosma Wilungula et composée de Mr. Jean-Joseph Mapilanga, Radar Nishuli, Norbert Mushenzi, Augustin Ngumbi, respectivement  Domaines et Réserves à la Direction Générale de l’ ICCN, Directeur du Parc National de Kahuzi-Biega , Directeur et chef de site adjoint du Parc National des Virunga, Directeur des Parcs, et le Directeur de cabinet du DG.Le parc a pu distribuer 150 Cds contenant la présentation du parc, ses différents programmes et grandes actions menées et ses défis par rapport à l’état de conservation et la copie du film « Les trésors de l’Est ».

La foule qui a participé à l’événement de la R.D. Congo à la 37ème session de L’UNESCO au Cambodge
La foule qui a participé à l’événement de la R.D. Congo à la 37ème session de L’UNESCO au Cambodge

Une projection de ce films a eu lieu en présence d’un grande foule des spectateurs à l’issue de  laquelle le Chef de Site a expliqué les efforts de conservation fournis jusqu’à date pour sauvegarder ce patrimoine de l’humanité mais il a aussi ressorti les défis et les attentes de ce site et ses gestionnaires vis-à-vis de l’humanité.A la fin de la séance, le Directeur Général le Pasteur – Docteur Cosma Wilungula a présenté les remerciements à l’UNESCO pour son soutien, il l’a présenté les efforts fournis par l’ Institut Congolais pour la Conservation de la Nature en cette période d’agression de la RDC en général et de destructions de nos biens patrimoniaux par les guerres interminables. Il a aussi dégagé les  grandes perspectives d’avenir et a interpeller l’appui de la communauté internationale pour le retour de la paix en République Démocratique du Congo sans laquelle la conservation de la nature va risquer de demeurer hypothétique.Si les sites du patrimoine mondial le sont réellement et si l’humanité tient à la préservation des ces valeurs universelles exceptionnelles, elle (l’humanité) doit donc s’impliquer pour que nous puissions ensemble les préserver au profit de nous-mêmes d’abord et à celui des générations futures.

Une photo du Directeur Général de l'ICCN  à Cambodge lui aussi Participant a la 37eme session
Une photo du Directeur Général de l’ICCN à Cambodge lui aussi Participant a la 37eme session

Trois grandes recommandations ressorties des séances :Après les encouragements des participants sur les efforts fournis par la République Démocratique du Congo, les participants ont recommandés que d’autres Etats-partis produisent de tels supports pour illustrer les efforts et que ces supports soient partagés pour une large diffusion au monde entre Etats-partis mais aussi entre différentes organisation.Ce texte est produit depuis Phnom Penh au Cambodge.Les détails suivent.

Auteur :Hubert MULONGOY

Laisser un commentaire