LE PLAN D’EPIDEMIO SURVEILLANCE DU PNKB SE FINALISE

Un bébé gorille pris au piège et secouru par les vétérinaires du PNKBActuellement, les chiffres sont inquiétants par rapport au risque élevé de disparition de certaines espèces fauniques.
Depuis un bout de temps, seul le braconnage a été considéré comme facteur déterminant dans l’extermination de ces espèces et l’homme a semblé oublier les zoonoses qui pourtant, comme le braconnage déciment pas mal d’individus non seulement de la faune sauvage, domestiques mais aussi l’homme.
L’univers entier prône actuellement une approche de santé unique intégrée « One health » tenant en compte la santé des hommes, des animaux (domestiques et sauvages), des plantes et de l’écosystème.
C’est dans ce sens que l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature dans sa politique et plan directeur de recherche à travers son programme Production et santé animale et végétale a développé des activités d’épidémio-surveillance.

Les  participants discutent sur le manuel
Les participants discutent sur le manuel

Le manuel d’épidémio-surveillance entre vos mains est une émanation de cette politique de l’ICCN de vouloir réduire au minimum le risque de contamination Homme-animal et par voie de conséquence la conservation de l’homme et de la faune sauvage.
Le PNKB hébergeant une espèce de gorilles endémiques, inscrit sur la liste en danger et entouré de plusieurs communautés tout autour veut jouer un rôle d’avant plan au sein de l’ICCN dans la surveillance des maladies émergentes et zoonotiques dans les réserves naturelles et Aires Protégés  en RDC en mettant sur pied un sous programme d’épidémio-surveillance.
En République de Démocratique du Congo en particulier et en Afrique en générale, la médecine vétérinaire s’est plus intéressée aux animaux domestiques  avec faible considération à la faune sauvage, non seulement dans les sanctuaires mais aussi dans les réserves naturelles et Aires Protégés ; Cela fait qu’à ce jour la RDC soit considérée comme un pays à haut risque.

Séance de travail en groupe entre vétérinaires
Séance de travail en groupe entre vétérinaires

Ce manuel en finalisation comportent deux grandes parties majeures notamment celle reprenant les généralités sur l’épidémio-surveillance, la surveillance des animaux sauvages, les zoonoses dans la région du PNKB et quelques maladies émergentes et ré-émergentes au pays. La deuxième partie va décrire les 5 grandes actions estimées satisfaisantes pour répondre aux besoins de limiter les risques sanitaires par la surveillance des zoonoses et autres maladies émergentes au PNKB et dans ses environs.
La réunion de finalisation de ce Manuel  se fait dans le bâtiment du Centre de Réhabilitation des Primates de Lwiro par un comite restreint  composé du Gestionnaire du Parc National de Kahuzi Biega Monsieur Radar NISHULI et de ses Partenaires dont Monsieur Déo KUJIRAKWINJA Landiscap Manager de WSC, Samuel BEGAA chargé de suivi et évaluation du PBF/GFA , deux Docteurs  vétérinaires de MGVP Docteurs Eddy Syaluha, Jean Paul Lukusa,  Docteurs YUMA M’Keyo et KIZITO Kakule tous deux vétérinaires PNKB/ICCN et Dr. Carmen VIDAL de l’ONG Coopera.

Une Photo de Famille de Participants
Une Photo de Famille de Participants

Auteur :Hubert MULONGOY

Laisser un commentaire