Beaucoup d’espèces endémiques, rares et menacées d’extinction

Une liste préliminaire des espèces indique que 194 espèces de mammifères vivent dans et autour du Parc et, que le Parc compte 349 espèces d’oiseaux dont 42 sont endémiques au niveau d’Albertin Rift (AR), 69 espèces de reptiles, 44 espèces d’amphibiens (Steinhauer-Burkart et al. 1995).
Le PNKB possède trois grands mammifères, le Gorille, le Chimpanzé et l’Eléphant qui constituent des espèces charismatiques ou phares. S’agissant plus particulièrement du Gorille, il y a lieu de souligner que la portion du Parc située dans la chaine de Mitumba a été jadis désignée pour protéger 200-300 gorilles de plaine de l’Est, la
plus grande sous espèce de gorille vivant dans la forêt entre 2 100 et 2 400 m, bien que bon nombre d’entre eux vivent dans la basse altitude.

La mosaïque de biotopes fait du parc un excellent habitat pour les gorilles de plaine de l’Est. Elle est une sous espèce endémique vivant en RDC, et représente 86% de la population de cette sous espèce. 14 500 d’entre eux vivaient au PNKB et dans la région avoisinante de la forêt de Kasese (Hall et al. 1998). Environ 25% de cette population est estimée avoir disparu (UNESCO, 2008).
En effet, la population des gorilles a connu d’énormes fluctuations. Dans la partie orientale du parc, 223 gorilles avaient été recensés en 1979 (14 familles et 5 mâles solitaires). En 1990, le dénombrement a fait état de 258 individus (25 groupes avec 9 mâles solitaires) (Yamagiwa et al. 1993). Ce chiffre resta stationnaire jusqu’en 1996.
Toutefois, l’inventaire biologique mené dans la partie de haute altitude du Parc en février 2001 n’a révélé que la présence de 96 individus (BRD, 2004 ; BRD, 2008).
Dans la partie occidentale, 94% des 14 900 gorilles de plaine orientale estimés en 1984 ont été décimés dans le contexte lugubre dicté par l’écocide et ce, au profit des acteurs de la viande de brousse sauvage, des creuseurs miniers ainsi que milices armés (Redmond, 2001).

Sur la liste de la riche biodiversité du Parc figurent également d’autres primates qui ont autant que le gorille fait l’objet de prélèvement, notamment le chimpanzé (Pan troglodytes schweinfurthii), le babouin (Papio anubis) et dix
espèces de singes : dont cinq espèces Cercopithecidae et trois Colobidae dont la plupart sont localisés dans la partie occidentale du Parc.

Auteur :Hubert MULONGOY

Laisser un commentaire